Quand nous sommes à la recherche d’un nouveau Smartphone, nous comparons surtout les spécifications techniques et le prix. La petite mention qui échappe à beaucoup d’entre nous c’est la mention légale * du DAS qui doit être affichée sur chaque publicité, fiche technique etc.


  • Mais qu’est-ce que le DAS ?

Le DAS, abréviation pour Débit d’Absorption Spécifique (SAR = Specific Absorption Rate en anglais), indique les radiations ou rayonnement d’ondes électromagnétiques qu’émet un téléphone mobile.

En effet, lorsqu’on passe un appel, le téléphone émet des ondes électromagnétiques grâce à son antenne omnidirectionnelle afin de trouver une antenne relais pour communiquer avec un interlocuteur. Le DAS correspond alors à la puissance des ondes sur le corps humain.

Cette valeur est exprimée en W/kg, ce qui veut dire qu’elle peut donc nous renseigner sur l’éventuelle « nocivité » du mobile.

Certaines personnes se disent même être sensibles aux ondes et d'autres croient qu'un téléphone qui chauffe est signe d'une forte émission d'ondes.


  • Est-que le DAS est dangereux pour la santé ?

Pour chaque téléphone, deux mesures sont effectuées : contre l’oreille, pour le « DAS tête » et à proximité du corps, pour le « DAS corps ». Plus le DAS d'un appareil radioélectrique est faible, moins cet appareil est dangereux pour la santé car les tissus de l'utilisateur reçoivent moins d'énergie, et inversement. Le document de synthèse de l’OMS se contentant de conclure qu'« aucune des recherches menées récemment n'a permis de conclure qu'une exposition aux champs électromagnétiques des téléphones mobiles et de leurs stations de base pouvait avoir des effets néfastes sur la santé des humains ». Cependant, les effets du DAS sont à observer sur du long terme.


  • Qu’en est il vis-à-vis de la législation ?

Les constructeurs ont l’obligation légale de fournir ces données aux consommateurs. La législation européenne a fixé un plafond de 2 W/kg pour 10 grammes de tissu tandis qu’outre-Atlantique (USA) le rayonnement maximal autorisé est de 1,6 W/kg.

De nos jours, la majorité des téléphones ont un DAS inférieur à 1 W/kg sur 10 g de tissus et celui-ci est considéré comme élevé au delà de 0.9W/kg.